La bouche pleine à Cuba

habana viejaLa bouche pleine est enfin de retour après un formidable voyage à Cuba. La tête reposée, truffée d’images et  les cheveux plein de sable. Nous sommes partis à l’aventure avec l’envie d’être dépaysés, façon Jack Kerouac : un sac à dos, 2 paires de chaussure pour la route et un carnet de notes pour y inscrire les bonnes adresses.  De l’aéroport de Varadero, nous avons filé directement vers la Havane. De là, nous avons pris un vol en destination d’Holguin. Ensuite, un taxi vers Santiago de Cuba, ville à l’extrême sud de l’île, pour célébrer la nouvelle année. Puis, nous avons cheminé, direction nord, vers Trinidad, Cienfuegos, la Havane. Ensuite, vers l’ouest de l’île pour saluer les campesinos de Vinales. Puis, il était déjà  temps de repartir vers la Havane, et hop à la maison. Tout ce qui a de plus raisonnable en 13 jours.

La Bouche pleine avait été préalablement informée de la mauvaise réputation culinaire de Cuba. Après avoir parcouru le pays de long en large, englouti 39 repas, nous avons dû nous rendre à l’évidence touristique suivante : pour la gastronomie, on y repassera. Simplement parce que la notion de gastronomie est très aléatoire, en raison de l’embargo américain et du régime autoritaire qui sévit toujours, maintenant la population dans un état de pauvreté inconcevable.

On y mange invariablement la même chose.  La triste réalité étant que les Cubain font encore la queue  inlassablement pour obtenir à bas prix leur ration alimentaire (riz, sucre, café, haricots secs, viande, lait, œuf, banane ou patate) au comptoir du coin (bodega), munis de leur carnet de rationnement. *voir note en bas de page

Cela dit, au cours de ce séjour, nous avons été agréablement surpris.  Voici trois fabuleuses adresses qui en valent le détour, parole de Bouche pleine :

Havane – El Chanchullero de tapas

capitol cuba

La rue du restaurant qui mène au Capitol

C’est un bienheureux hasard qui nous a mené vers ce premier coup de cœur du voyage, sympathique petit joyau de la Havane dont l’adresse ne figure, pour le moment, dans aucun guide : El Chanchullero de tapas. Le restaurant est niché dans une rue étroite près de la place du Capitol (réplique de celui de Washington en plus grand et décrépi). Vous verrez une ouverture d’où s’échappe une chaleureuse lumière. C’est là et il n’y a pas d’enseigne.

el chanchullero de tapas

El Chanchullero de tapas

Au menu, tapas à la plancha version cubaine. Le chef, originaire du Sud de la France, a quitté sa patrie pour ouvrir ce restaurant dans la vieille Havane, en partenariat avec son beau frère cubain. On y retrouve les plats typiques offerts dans tous les paladares (restaurants privés), soit le porc, le poulet ou les crevettes, apprêtés et rehaussés avec les épices rapportées de Provence par le Chef.

chanchullero crevettes

Les crevettes à l'oeil

Les crevettes à l’ail, juteuses et généreuses, sont cuites à la perfection. Le porc mariné dans un assemblage d’épices est trop savoureux pour être vrai. Tout y est pur délice. L’effet de manger si bien après plusieurs repas sans éclat équivaut à mettre les pieds dans une mer chaude et translucide de sable blanc pour une première fois, après s’être extirpé d’un hiver canadien à -30. Cette marée montante de bien être, c’est celle là dont je vous parle.  N’oubliez pas de prendre un verre (ou 3) de sangria maison. Un tour de force que ce festif nectar olympien, rafraîchissant et parfaitement dosé. Vous en recommanderez, je vous le jure. Surtout qu’un verre ne coûte que 2$ et les plats (attention la ceinture), 4$ chacun. Laissez-vous aller, les vacances c’est fait pour ça…

chanchullero bar

Le bar du Chanchullero

Havane – Le poulet d’El Aljibe

Deuxième coup de cœur, un restaurant d’État au nom difficile à prononcer et écrire : El Aljibe aka la mecque du poulet de la Havane. Dans cet immense restaurant à aire ouverte, surplombé d’un toit de paillasse style Waikiki/chalet suisse, on y mange le meilleur poulet rôti en ville, nappé d’une sauce phénoménale à l’orange amère et à l’ail. Le succès est dans la sauce dont la recette est un secret d’État bien gardé. On se croirait dans Les 12 travaux d’Astérix. On nous sert tout d’abord une montagne de riz qui recouvre en hauteur et en largeur notre assiette. Sur le riz, un autre serveur dépose une titanesque louche de frijoles (fèves noires).

EL ALJIBE

Montagne de riz, frijoles et légumes chez El Aljibe

Vient ensuite le poulet entier baigné de sauce spéciale, une assiette de salade avec tomates et choux, puis l’assiette de frites, accompagnées de plantains frits, sans oublier la crème caramel pour nous achever.

el aljibe

El Aljibe, le meilleur poulet de la Havane selon l'avis des locaux

Le tout pour 12$ chacun. Ce fut notre dernier déjeuner (repas de la journée) avant de se rendre à la magnifique Playa Del Este, pour ensuite quitter vers l’aéroport. Ce jour-là, nous n’avons pas beaucoup nagé…

playa del este cuba

La magnifique Playa del Este (à seulement 20 min de la Havane)

 Vinales – Les langoustes de Belkys

langouste

Troisième coup de cœur, les langoustes cuisinées avec amour par Mme Belkys y Bernardo. Un compagnon de voyage nous avait recommandé cette chambre d’hôte située en plein coeur de la campagne de Vinales, en soulignant que la propriétaire était une spécialiste de la langouste. Après avoir marché durant 5 heures entre les sillons des terres cubaines et des plantations, Belkys nous attendait avec un festin royal.

De ma vie, je n’ai jamais vu de créature des mers aussi gigantesque.  Je n’ai malheureusement pas de photos à vous proposer, mais croyez-moi ce n’est pas une histoire de pêche ;) Imaginez la partie la plus charnue et riche en chair d’une queue géante de homard, multipliée par 12 et marinée dans une ensorcelante sauce piri piri, citron et tomates. Le tout accompagné de riz, de plantains et de yucas (patate douce) frits, ainsi que d’une soupe de frijoles. Un des meilleurs repas du voyage, compte tenu du fait que tous les ingrédients provenaient de leur immense jardin et que le monstre marin avait été pêché dans un port de mer à 25 km. Ci-dessous, quelques images de Vinales.

vinales

vinalesOn ne peut quitter Cuba sans un léger frisson. Lentement cette île des Caraïbes touche votre cœur, vos sens. Les émotions l’emportent, les images et les idées, les paysages et la gentillesse des individus se bousculent.

santiago gaminsAvec ses édifices et ses couleurs usés par le temps… Avec ses voitures d’une autre époque qui roulent encore, bricolées avec de vieux moteurs de l’ère soviétique, dont il ne reste aucune pièce originale et qui valent des petites fortunes aux yeux des collectionneurs d’ici.

santiagoL’art est partout où fuit le regard. L’art est dans l’air. Toujours une musique, un rythme qui flotte au loin. Il y règne une fureur de vivre bouillonnante qui s’immisce entre les moindres interstices, envahie les rues. Malgré le régime répressif, on y discute, on y joue au baseball, au soccer.

baseballOn y étend son linge, on y fume, on y répare sa voiture, on y fait des rencontres, on y danse au son de vieilles chaînes stéréo. On y cire les chaussures, on y vend des tartines, des fruits et légumes. De temps en temps, un chien ou un chat, tourne le coin d’une rue avec cet air un peu fatigué.

streetfood cubaLe bleu marin vers le nord, l’architecture coloniale et les quais. La Havane est d’une beauté hypnotique sidérante. On s’y fond comme dans un rêve, un film des années 20 ou 30.

havane house

Les vestiges de ses glorieuses années ont été préservés par des circonstances historiques exceptionnelles, pour le bonheur de nos yeux étrangers.

architecture havaneFaites une lente balade dans les rues du Vedado, à la tombée du jour, parmi les demeures aristocratiques, ou une marche sur la Malecon, immense promenade qui s’étire le long de la mer, bordée par une enfilade d’édifices Art Deco. Vous comprendrez…

malecon kidRarement je n’ai rencontré de pays qui m’ait autant charmée, émue dans sa décrépitude grandiose. Ça vaut la peine parfois de sortir de ce que l’on connaît déjà…

LES BONNES ADRESSES

El Chanchullero de tapas
Teniente Rey 457A bajos
e/ Bernaza y El Cristo
(Plaza del Cristo)
Habana Vieja
Telef. (+53) 862-8227
Mov. 5 276 0938
Ouvert tous les jours de 13h à Minuit

El Aljibe
Calle 7ma. e/ 24 y 26
Miramar, Habana
Telef. (53 7) 204-1583 ou 204-1584
Ouvert tous les jours de Midi à Minuit

Casa Bernardo y Belkys
Casa Particular
Calle Adela Azcuy Norte, nº 36
Viñales
22400 Pinar del Río – Cuba
Telef.00 53 52 238893
http://bernardoybelkys.webcindario.com/

 *Au départ, l’idée de rationnement avait été instaurée par le régime pour garantir un minimum de nourriture pour tous. En 2012, la mainmise de l’État contraint plus qu’elle ne fait du bien à sa population. C’est pour cette raison que la fin de semaine prochaine, le Parti communiste de Cuba tiendra à La Havane une conférence nationale qui visera entre autre à moderniser ces mesures de rationnement. Pour en savoir plus, écoutez le très bon reportage de Dimanche magazine, diffusé hier à la Première chaîne : Cuba, bilan des réformes de Raoul Castro.

santiago nuit

Ce contenu a été publié dans Carnet d'adresses, Voyage, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

26 réponses à La bouche pleine à Cuba

  1. J’ai déjà fait plusieurs voyages à Cuba, jamais dans un tout inclut et toujours à l’aventure. Je suis amoureuse de ce pays et de son peuple. J’ai visité toutes les villes que tu mentionnes sauf Santiago. J’ai laissé une partie de mon cœur à Trinidad, Cienfuegos et La Havane…

    • La bouche pleine dit :

      Ahhhh Cuba! Qu’as-tu pensé de la cuisine? De belles découvertes? La Havane est tellement extraordinaire…Somptueuse, si vivante et si pauvre à la fois…C’est une ironie du sort

      • Je n’ai malheureusement pas eu de découvertes culinaires exceptionnelles là bas. La première fois que je suis allée à La Havane, j’en suis tombé tellement amoureuse que je voulais y déménager pendant un bout et prendre des cours à l’université de La Havane qui est absolument magnifique! La vie en a décidé autrement mais c’est un pays qui me touche vraiment…

        • La bouche pleine dit :

          Exactement le même sentiment pour moi :)

          • BOUCHEREAU dit :

            Parcourir le monde, et essayer de comprendre cette curiosité qui nous pousse à toujours aller voir ailleurs ce qui se passe…
            Cuba comme vous le dites si bien marque les esprits du voyageur….
            Le temps semble s’être arrêté il y a 50 ans… Dur très dur pour la population qui subit un embargo insupportable,… Pas d’industialisation, peu de moteurs, et donc pas ou peu de pollution…
            Cuba est une réserve préservée pour la faune, la flore… Les oiseaux ne connaissent pas les frontières et y migrent avec bonheur…
            Depuis le temps que je parcoure ce monde, je m’interroge toujours … Qu’est ce qui fait la richesse d’un voyage… A Cuba, j’ai retrouvé les valeurs simples de la vie… pas de téléphone, pas d’ordinateur ni de téléviseur, mais des journées ensoleillées à déambuler dans Trinidad, dans les champs de tabacs de Vinales, et puis ce sable chaud et ces merveilleuses plages oubliées des locaux et des touristes…
            Et puis Dunia et Luis à Vinales … Cette famille inoubliable qui a ouvert les portes de sa maison pour m’accueillir… D’autres avant moi sont passés dans cette maison et d’autres après moi passeront dans cette maison.. Mais curieusement on semble toujours être le premier… Car Dunia et Luis aiment l’étranger de passage et sont généreux… Leur adresse : Casa Dunia Aleman, Calle Sergio Dopico, Norte 25/Salvador Cisneros y limite Urbano/VINALES/CUBA/CP 22400/Tel (048)793360

          • La bouche pleine dit :

            Merci pour ce magnifique commentaire et merci d’avoir pris le temps de partager vos impressions. Je relis mon billet sur Cuba avec toujours cette déception de ne pas avoir su trouver les mots exacts pour décrire la Havane. Une nostalgie, un romantisme esthétique, une énergie, une simplicité, une tristesse, une pauvreté dans un décor grandiose. Un coup de foudre violent qui encore aujourd’hui, me fait rêver…Un voyage inoubliable, tout à fait. Et les paysages dramatiques à couper le souffle de Vinales et la gentillesse sans borne de ses habitants…Avez-vous eu la chance de goûter aux langoustes?

          • BOUCHEREAU dit :

            Il n’y a tout simplement pas de mot pour décrire La Havane…. Trop vaste et trop complexe et trop peu de temps passés dans la ville….Des sensations oui bien sûr… Puisque beaucoup de touristes y débarquent et y repartent après des étapes ailleurs dans le pays… El Chanchullero que j’ai découvert au hasard d’une rue comme tant d’autres… J’y suis allé, et j’y suis retourné… le descriptif que vous en avez fait est conforme à mon ressenti… La cuisine y est bonne et généreuse, et ici on y rencontre des gens de partout… La langouste… oui bien sûr… Grillée derrière le buisson face à une plage paradisiaque… pour quelques CUC… un grand bonheur… Illégale je pense… Mais difficile de résister à cette envie irrésistible…

          • La bouche pleine dit :

            Très juste :)

      • Julien dit :

        Bonjour j aurai une question j aimerais ouvrir une boulangeris dans la Havane quand penser vous ?

  2. chantal dit :

    merci! une description qui enchante le froid de mon matin de janvier!

  3. Christophe dit :

    Excellent !
    Merci de nous faire partager un Cuba que si peu de gens connaissent ! Qui n’est pas tombé amoureux de la Havane ? Ah si j’en connais, ils voulaient clubber !!!
    Enfin, la prochaine fois j’enfilerais mon sac à dos et mon bâton de pèlerin pour rencontrer des vrais cubains.
    Une adresse sympa pour dormir à la Havane : non loin du Malecòn, à 10 mn à pied du Capitolio, la Mansiòn Colonial, chez Maria et Yola au coin de Campanario #164 et de la rue Virtudes.
    À peine 30 CUC pour deux et je vous conseille la chambre du haut. Le petit déjeuner est complet (+4CUC/pers.) et l’accueil super sympathique, Maria parle très bien anglais.

    • La bouche pleine dit :

      Merci Christophe d’avoir partagé ce tuyau. Lorsque vous retournerez à Cuba, faites-moi le savoir. Je vous filerai mes bonnes adresses. Viva Cuba!

  4. Julie dit :

    Dis-moi… je quitte pour la Havane dans 2 jours et je serais bien curieuse d’avoir ton impression quant au meilleur mojito de la capitale… Il se cache où?
    Merci!

    • La bouche pleine dit :

      Oh la CHANCEUSE!! :D Je suis jalouse. Tellement adorée la Havane! Promettez-moi d’essayer le resto El Chanchullero de tapas et de boire un verre de sangria. Ils font de délicieux Mojitos également. Vous devez absolument passer à l’Hotel Nacional dans le Vedado pour boire une Pina Colada sur la magnifique terrasse qui donne vue sur l’Océan. Ce sont les meilleurs du pays à mon avis. Et avant de partir, si je puis me permettre, regardez le film Soy Cuba. Vous allez tout comprendre de l’âme du pays. Voici la scène d’ouverture qui comporte l’un des plus beaux plans-séquences de l’histoire du cinéma qui débute sur le toit de l’Hôtel Capri. Et si vous êtes une amoureuse du jazz, passez au club Zorro y cuerva. Touristique, mais les musiciens qui y jouent sont in-croy-ables (le jeudi particulièrement). Je vous souhaite un excellent séjour à Cuba. Son esthétique est d’une beauté à couper le souffle.

  5. Renée dit :

    Allo
    je serai à Cuba pour la biennal d’art le 8 mai. Après une semaine de visite d’exposition à la Havane on se promènera pour une autre semaine dans le pays et peut être à Isla de la Juventud. Est-ce que tu as pris l’autobus pour te déplacer entre les villes, quel sont tes commentaires à ce sujet.

    Renée

    • La bouche pleine dit :

      Comme je vous envie :) Oui, deux fois j’ai pris le bus. De Santiago de Cuba à Trinidad (12h) et de Vinales à La Havane (3h). Je crois qu’il n’y a qu’une seule compagnie qui dessert le pays : via azul Rien à redire. C’est un bus comme les bus de Greyhound avec air climatisé. La seule différence c’est que les bancs s’inclinent dramatiquement vers l’arrière, obligeant tous les passagers à adopter la même position si vous voyagez de nuit. Très cocasse. Vous pouvez réserver les billets sur le site. Évitez de prendre le train. Nous avons aussi voyagé de ville en ville par taxi. Peu cher, mais légèrement inconfortable (toutes de vieilles voitures des années 50 avec les vapeurs d’essence et les amortisseurs finis en sus). Il faut négocier. Pour 200 km, vous pouvez vous en sortir pour 50 pesos convertibles à 2. C’est toute expérience par contre. Plus plaisante et plus vraie qu’un autobus de touristes. Et vraiment, vous n’avez absolument rien à craindre à Cuba. Je me suis toujours sentie en sécurité, même à Santiago de Cuba, réputée pour être un peu plus épicée. Des amis ont voyagé en voiture et ils me racontaient qu’ils ramassaient des gens qui faisaient du pouce en bordure de la route. Ils n’auraient jamais fait ça ailleurs. Le climat à Cuba est unique. Et sachez qu’à La Havane, toutes les voitures sont en quelque sorte des taxis. Vers la fin du voyage, nous arrêtions n’importe quelle voiture (avec signe de taxi ou sans signe). Pour 3 pesos, vous pouvez vous déplacer partout à la Havane à distance raisonnable. Promenez-vous dans le Vedado, ne restez pas que dans la vieille Havane, le long de la Malecon…Je vous souhaite un très beau voyage!

  6. Tanya dit :

    Salut!!
    Wow, a lire cela semble merveilleux!! Nous songeons ma meilleure amie et moi a partir pour Cuba aux alentours de 21 a 35 jours cet ete. Pouvez vous me dire si cela nest pas trop indiscret a combien vous evaluez le cout du voyage? Sans necessairement se priver ni se payer le gros luxe, combien est il raisonnable de planifier par jour? Nous avions pense prendre un tout inclus derniere minute pour le 1ere semaine dans une ville relativement centrale (donc probablement economique) et payer une penalite pour un retour tardif. Nous pensions ainsi se promener dans les villages avoisinants au depart puis partir definitivement avec notre sac a dos pour la fin du voyage. Avez vous des conseils a nous donner? Des endroits a visiter absolument? Des endroits a eviter?

    Merci de vos precieux avis :)
    Tanya

    • La bouche pleine dit :

      Bonjour Tanya,

      21 à 35 jours à Cuba, quelle chance! Question dépenses : Une nuit dans une Casa particulares (chambre d’hôte) coûte de 20 CUC (20$) à 30 CUC pour 2 personnes + 5 CUC pour le déjeuner par personne. Pour les repas, comptez autour de 10 CUC par personne. Au-delà de 15 CUC pour un plat, c’est un attrape-touriste. Pour vous déplacer, prenez les taxis. Autour de 3 à 7 CUC dans la Havane. Avec 50 CUC par jour, vous devriez être à l’aise. Prévoyez un budget aussi pour l’eau embouteillée. La Havane coûte un peu plus cher que toutes les autres villes à Cuba. Pour vous déplacer entre les villes, il n’y a qu’une compagnie, si je ne m’abuse, Via Azul. Si vous êtes un peu plus aventurières et de bonnes négociatrices, vous pouvez prendre un taxi particulier. Pour 200 à 300 km, vous pouvez vous en tirer pour 40-50 CUC. Mais il faut négocier. Si vous parlez un peu espagnol, un atout.

      Les incontournables : la Havane, la campagne de Vinales, Trinidad et la Playa Ancon. Prenez une casa particulares à Trinidad, louez des vélos et rendez-vous de Trinidad à la Playa Ancon à vélo…un des mes coups de coeur du voyage.

      La Havane : Club de Jazz : Zorro y cuerva les jeudi pour un bon concert de musique. Promenade sur la Malecon ou dans le Vedado. La playa del Este est une jolie plage à 20 min de La Havane. Ce n’est pas Varadero, mais j’ai bien aimé. Une pina colada sur la magnifique terrasse de l’Hotel Nacional. Les meilleurs!

      J’ai mangé les meilleurs repas dans les Casa particulares et dans les 2 restos recommandés dans mon billet. Au bout de 35 jours, à manger la même chose (porc, crevette, poulet, riz, fèves, omelettes), vous allez avoir le mal du pays, je vous préviens ;) À éviter, le vin.

      Je n’ai passé que 13 jours à Cuba et c’est donc un regard très superficiel que je pose. Je me sens donc un peu mal à l’aise de vous donner des conseils. Mais de mon expérience, c’est ce que j’ai préféré.

      Bon séjour!

  7. Catherine dit :

    Hola ! Apres t avoir vue aux touilleurs j ai lu tout ton blogue. Le post sur la havane a attiree mon attention puisque mon conjoint, mon bebe de 8 mois et mois partions la bas pour 1 semaine. J ai garde precieusement les adresses de restos dans la valise . Nous avons un soir passe devant le resto de tapas sans savoir que c etait celui que tu nous avais suggere ! La lumiere, l ambiance nous a tout de suite attiree Le lendemain l adresse en main on retourne et oh surprise c etait le sympa resto croise la veille ! Toujours bondé (avec ses 4 tables…) on a reussi a trouver une place au 2e etage sur les divans ! Mojito et daquiri savoureux, poulet, porc et crevettes magnifique ! On a meme eu droit a une tournée de lapart du serveur ! Vraiment un bel endroit a decouvrir un soir a la havane! Merci pour le tuyau!!!

    • La bouche pleine dit :

      Ahhh! Ça me fait tellement tellement plaisir de lire votre message :D J’adore ces hasards. Je garde de merveilleux souvenirs de ce voyage et de ce restaurant. Il est tellement sympa ce Français. Et bon sang que ça ne coûte rien du tout en plus d’être succulent!!! Je n’ai par contre pas eu droit à une tournée de l’appart. Très cool :) Merci pour ce mot!

  8. Ping : Havane | Catherine Castonguay |

  9. Anne dit :

    Hum! Voyage gastronomique très intéressant. J’aimerais bien goûter à ces plats qui semblent appétissants sur vos photos. En plus, je ne connais pas du tout la cuisine de ce pays. Merci pour le partage.
    Anne M. – Une bloggeuse un peu spéciale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>