La Fabrique | L’Art du brunch

La pissaladière

« Œufs mirrrroirs, tourrrrrnés, ou brrrrrouillés ? Pain brun ou pain blanc ? Un café? » Yen a marre enfin ! Soyez imaginatifs ! Usez d’un peu créativité !  Permettez-moi de vous entretenir un peu  sur ma définition d’un grand chef: le grand Chef ne dira pas ici s’est produit, va se produire, doit se produire telle ou telle chose; mais il imaginera : ici pourrait, devrait se produire telle ou telle chose; et quand on lui dit d’une chose qu’elle est comme elle est, il pense qu’elle pourrait aussi bien être autre. Il offre à nos sens de nouvelles possibilités  et de nouvelles  destinations. Il les éveille.*

En ce sens, Jean-Baptiste Marchand, Chef du restaurant La Fabrique, est sur la bonne voie. Le dimanche seulement, il crée, réinvente de nouveaux déjeuners qui vont au-delà des classiques et de la facilité, inspiré par la cuisine française, québécoise et asiatique. Et tout cela à petits prix !

Le sandwich de brisket de boeuf

Le  flanc de porc aux œufs, mozzarella, toast à l’ail, salade d’épinards et pommes de terre n’étant plus disponible, j’ai opté pour le sandwich de brisket de bœuf, marmelade de tomates et relish de choux rouge, accompagné de délicieuses pommes de terre. Une assiette si copieuse que je n’avais plus faim seulement en la regardant. Le sandwich en étages était un peu moins réussi. La marmelade, la relish et le fromage à la crème sont venus camoufler lourdement le goût subtil du bœuf. Une suggestion : remplacer les pommes de terre par une salade pour alléger le tout.

Le pain brioché

Le pain brioché surmonté de papayes, oignons caramélisés et carpaccio de porc confit était légèrement trop sucré, mais bien réussi.

Le coup de cœur a été attribué unanimement à la pissaladière garnie de tomates semi-confites, piments doux, haut de cuisse de poulet croustillant, salade et parmesan. Chapeau ! Une réussite exceptionnelle, tout en nouvelles saveurs, en équilibre, en douceurs. La pâte feuilletée était sublime et se mariait parfaitement avec la douceur sucrée des tomates.  Un délice du 7e ciel.

La cuisine, au centre du restaurant, permet d’observer les chefs à l’œuvre. Quel plaisir de voir avec quelle minutie et quel soin les chefs confectionnent les assiettes, toujours heureux de répondre à vos questions. Les repas du soir sont tout aussi exquis (voir le menu). Laissez-vous tenter !

Prévoir entre 10$ et 15$ par plat pour le brunch. Pour le même prix, vous avez un spécial de Chez Cora. Je le dis juste en passant ;)

Scoop : La Fabrique a fait l’acquisition d’une nouvelle annexe pour recevoir les réceptions privées, lancements et autres événements. L’annexe comprend aussi une terrasse qui permettra de manger dehors lorsque la température sera plus clémente.

*Inspirée de la définition du sens des possibles de Robert Musil

LA FABRIQUE
3609, rue Saint-Denis (métro Sherbrooke)
Montréal, Québec
Tél.514-544-5038

Heures d’ouverture:
Mardi-Samedi: 17h30 à 22h30
Dimanche (brunch): 10h30 à 14h30
Dimanche (soir): 17h30 à 21h30

La Fabrique on Urbanspoon

Ce contenu a été publié dans Brunch, Budget moyen, Budget petit, Cuisine du marché, Cuisine française, Plateau-Mont-Royal, Restaurant. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>