Pâtisserie Kouign Amann | Ils ont des gâteaux ronds, vive les Bretons !

« Au suivant ! De préférence, une suivante ! » lance le sympathique préposé derrière le  comptoir. « Qui veut du café pendant que je suis là? N’hésitez pas, il est bon mon café! ». Comme chaque matin, les fidèles de cette charmante boulangerie-pâtisserie bretonne font la queue pour attraper un floconneux croissant au beurre ou une succulente chocolatine (supérieures à toutes celles du quartier à mon avis) avant d’aller travailler. Nous sommes chez Kouign Amann l’une des meilleures petites pâtisseries de Montréal.

Franchir le pas de la porte, c’est être accueilli par une bouffée de délicieuses odeurs émanant du pain et des pâtisseries fraîchement sortis du four. En plus de servir des croissants et des chocolatines, la boulangerie offre plusieurs variétés de pains, des danoises, de fabuleux croissants aux amandes et des tartelettes. Mais surtout, on vient pour y savourer le kouign amann, élaboré soigneusement et amoureusement par Nicolas, selon la plus pure et la plus fidèle des traditions bretonnes.

Le kouign-amann (prononcez queen-a-man) est un gâteau, spécialité régionale de Douarnenez en Bretagne. En breton, kouign signifie «gâteau » et amann, «beurre». Il est fabriqué à partir de pâte à pain, recouverte d’un mélange beurre-sucre puis repliée à la manière d’un feuilletage. Lors de la cuisson, le mélange beurre-sucre fond, imprègne la pâte à pain et suinte à travers le feuilletage pour caraméliser, ce qui confère au kouign-amann une texture fondante à l’intérieur, et croustillante et caramélisée à l’extérieur.

Imaginez une pointe de gâteau tout chaud, dont la croûte possède la saveur et le croquant d’une crème brulée, et dont l’intérieur ressemble à des étages de dentelles composés de beurre, de sucre granulé et de farine, dans un parfait équilibre des saveurs, juste et précis. Une bouchée et vous sentirez le réconfort vous envahir, comme une flèche enflamme le toit d’une chaumière.

De l’avis de Nicolas, charmant propriétaire de la pâtisserie, le Kouign amann serait une recette de mère de famille, transmise de générations en générations, dont un pâtissier se serait un jour approprié, pour la populariser. À l’époque, les fermières préparaient elles-mêmes leur pain, entre deux tâches ménagères. Elles avaient déjà le lait et le beurre. Avec la chute du prix du sucre, elles auraient incorporé un peu de sucre et de beurre à un reste de pâte à pain déjà en poussée pour ne pas le perdre. Il faut savoir que si ces ingrédients ne sont pas ajoutés dès le départ au mélange initial, ils ne se fondent pas de façon homogène. Cet incident fortuit aurait donc donné naissance au fameux kouign amann.


Le midi, les trois petites tables de la pâtisserie sont toujours bondées, lorsque les clients affamés viennent déguster par exemple le sublime velouté de courges, carottes et oignons, la quiche lorraine, les paninis faits maison farcis de poulet, d’emmenthal et d’épinards ou la pizza garnie de sauce béchamel, de tomates et d’artichauts. S’il n’y a pas de tables libres, pas de soucis, c’est tout aussi bon pour emporter.

Sachez qu’ici la qualité prime sur la quantité. Comme les produits sont confectionnés toute la journée, la fraîcheur est garantie.

Merci à Émeline!

BOULANGERIE-PÂTISSERIE KOUIGN AMANN
322, Avenue Mont-Royal Est
Montréal, Québec, Canada
514-845-8813

Heures d’ouverture
Lun-Mer 7h – 19h
Jeu-Ven 7h – 20h
Sam 7h – 18h
Dim 8h – 18h

 

Au Kouign Amann on Urbanspoon

Ce contenu a été publié dans Budget petit, Café, Cuisine française, Pâtisserie-Boulangerie, Plateau-Mont-Royal, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Pâtisserie Kouign Amann | Ils ont des gâteaux ronds, vive les Bretons !

  1. Emeline dit :

    Quelle bonne idée de lire cet article en arrivant le matin, j’en ai l’eau à la bouche et des excuses plein la tête pour y retourner au plus vite. Merci Émilie !

  2. Ping : MONTREAL MIRROR Best of Montreal 2012 – Restaurants | La réplique de La bouche pleine | Carnet D’adresses | La bouche pleine

  3. Ping : “on mange bien ici, hein?” | Gourmande, mais pas trop!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>