L’homme invisible

Au supermarché

Diplomé en 2001 du département sculpture de la CAFA, l’artiste chinois Liu Bolin conduit ses performances en jouant avec le corps comme s’il s’agissait de sculptures vivantes. Il s’intéresse à la question du corps dans l’environnement social : comment se fondre ou au contraire ressortir dans un paysage socio-culturel donné. Dans sa série “Camouflage”, il travaille donc toujours en fonction du site dans lequel il conduit ses performances, en tenant compte des éléments visuels et émotionnels autant que des codes sociaux qui transparaissent dans ces lieux. Une photo peut prendre parfois jusqu’à 10h de préparation.

Cliquez ici pour vous rincer l’oeil

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à L’homme invisible

  1. On dirait un fantôme! Intéressant!

  2. Ping : Récidive de Liu Bolin, l’artiste qui se fond dans le paysage | Art | La bouche pleine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>